Festi-migr-action

Le territoire métropolitain nantais fait face à l’arrivée de nombreuses personnes exilées et souvent très jeunes, mises sur la route dans leur pays sous la pression de guerres, des persécutions,… Les difficultés économiques existantes dans leur pays en sont parfois également la cause. La décision du voyage se construit souvent à partir d’images et de représentations. Les personnes partent sans se représenter le périple qu’elles vont vivre, ce qu’elles vont trouver ici. Des parcours marqués par la détresse auxquels s’ajoute à leur arrivée, un itinéraire administratif, long et complexe, durant lequel ils sont, pour beaucoup, à la rue. Une fois arrivées ici, beaucoup disent « si j’avais su … » tout en continuant de renvoyer des images sur les réseaux sociaux qui laissent à penser à ceux qui sont restés que tout va pour le mieux.

Dans le cadre du festival des solidarités et de la Biennale de l’Éducation organisée par Les Francas de Loire-Atlantique, l’Association GUI-GUI44 met en place la 1ère édition du Festi-Migr-Action au cours de la première quinzaine de novembre 2018. Ouverts aux acteurs de la société civile, aux jeunes migrants et aux décideurs politiques, ce cycle de rencontres croisera les regards, les représentations vues d’ici et de là-bas sur les migrations entre l’Afrique francophone et l’Europe.

Au programme du Festi-Migr-Action :

  • Des ateliers « sans tabou » organisés le 6 novembre 2018 de 17h30 à 19h30 à destination des jeunes migrants à la Maison de Quartier des Dervallières (Nantes) et le 9 novembre 2018 de 17h30 à 19h30 à destination de la société civile dans les locaux des Francas (Nantes) pour aborder les motivations à partir en occident, rester en Afrique ou repartir de nouveau.
  • Une rencontre d’échanges et de réflexion le samedi 17 novembre 2018 de 14h à 17h30 à la Maison de Quartier des Dervallières (Nantes) pour restituer les réflexions issues des ateliers « sans tabou » avec la participation de représentants du Département de Loire Atlantique, de l’OIM France, du Conseil national des organisations de la société civile guinéenne, du Réseau des Associations de jeunesse pour le développement durable de Guinée, de la Ville de Nantes, du Programme des Nations Unies pour le développement – France, de la coopérative du partenariat des jeunes pour le développement durable en Guinée et de la diaspora africaine francophone.

Cet événement s’inscrit dans la 6ème édition de la Biennale de l’éducation qui est articulée autour d’une journée d’étude le jeudi 22 novembre 2018 au lycée Nelson Mandela et d’une série de rencontres en Loire-Atlantique en amont et en aval de la journée d’étude. La Biennale de l’éducation est organisée par Les Francas de Loire-Atlantique en partenariat avec la Ville de Nantes, Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale des Pays de la Loire et de la Loire Atlantique (DRDJSCS), le Département de Loire-Atlantique, la CAF de Loire-Atlantique et le Rectorat de l’Académie de Nantes.
Plus d’infos : consultez le programme de la journée d’étude.

Rédigé par Service communication